Aller au contenu principal

Actualités

Sortie du cours Langues Régionales Alsaciennes du jeudi 12 avril 2018

Le jeudi 12 avril,  les 33 élèves de terminale STAV, S et Bac Pro suivant l’option LRA  ont passé la journée à Strasbourg.

Le matin, les élèves ont découvert la cathédrale de Strasbourg ,  un chef d’œuvre absolu de l’art gothique grâce aux explications remarquables de Monsieur le Chanoine Bernard Xibaut, Chancelier de l’Archevêché. La construction de la cathédrale romane, dont il ne reste rien sinon la crypte et l’emprise au sol, débuta en 1015. La flèche de l’édifice actuel, de style gothique, fut achevée en 1439. La façade de la cathédrale est d’une richesse ornementale fantastique. La flèche, haute de 142 mètres, est un chef d’œuvre de légèreté et d’élégance. La cathédrale fut jusqu’au XIXe siècle l’édifice le plus élevé de toute la chrétienté.

Deux  temps forts  ont rythmé la visite guidée réalisée  par le Chancelier de l’Archevêché.  A l’extérieur, notre guide chevronné  retraça les différentes étapes de la construction de la cathédrale. Il nous expliqua comment, au fil des siècles, on passa d’une cathédrale romane à une cathédrale gothique.  La façade est le plus grand livre d’images du Moyen-Age. Les centaines de sculptures qui semblent se détacher du mur accentuent les effets d’ombre et de lumière. A l’intérieur, la nef élancée inspire au recueillement. Les vitraux du XIIe au XIVe siècle et la rose sont un enchantement. L’orgue monumental possède un remarquable buffet doté d’automates. L’horloge astronomique d’époque Renaissance et dont le mécanisme date de 1842 est un chef d’œuvre en soi. Les élèves ont enfin pu admirer « Le pilier des anges »  : une œuvre magistrale dans un somptueux écrin. Le pilier des anges est aussi appelé le pilier du jugement dernier. D’une hauteur de 18 mètres, il porte 12 statues et supporte effectivement le poids de la voûte du transept sud. On y trouve, de bas en haut : les 4 évangélistes, puis 4 anges avec des trompettes, puis encore 3 anges portant les instruments de la passion et un Christ sur un trône.  La visite de la Cathédrale s’est achevée à 11h15.

A midi, es élèves ont apprécié de pouvoir manger leur repas tiré du sac à la Maison Diocésaine qui a très gentiment mis à notre disposition une salle.

L’après-midi  s’est poursuivie par un tour en  BATORAMA, les bateaux-promenade de Strasbourg, proposant  la visite de la ville en 70 minutes. Nous sommes partis de l’embarcadère Palais des Rohan à 150 mètres de la Cathédrale. L ’audioguide fournissait des explications intéressantes sur l’histoire de la ville si bien que les élèves ont été ravis par cette  petite croisière sur l’Ill. La visite démarrait et les quartiers de la ville se dévoilaient sous un autre angle. Depuis les voies navigables, les élèves ont compris que la ville prend une toute autre dimension, et on se plaît à se laisser glisser au fil de l’eau. L’arrivée dans le quartier de la Petite France a été spectaculaire : le passage par l’écluse leur à laissé le temps de profiter de la vue sur la Maison des Tanneurs et ses colombages. A peine plus loin, un pont tournant s’actionnait pour laisser passer le bateau. Des cygnes saluaient le passage du bateau alors que nous approchions des Ponts Couverts et du barrage Vauban.  Notre croisière s’est poursuivie par la découverte de la  "Neustadt"  ou quartier impérial ainsi que les institutions européennes comme le Parlement européen. Avant le retour à l’embarcadère, les élèves ont  pu admirer les églises Saint-Paul et Saint-Guillaume et apprendre de nombreuses anecdotes sur l’histoire de la ville. Une belle promenade au fil de l’eau : rien de tel pour varier les plaisirs de la découverte ! Les sites incontournables de la capitale alsacienne ont été  découverts en toute quiétude, une véritable aubaine pour les élèves.