Aller au contenu principal

Actualités

Sortie à l’institut viti-vinicole de Fribourg pour une découverte des pratiques agroécologiques en viticulture outre-Rhin avec la classe de BTS 1 VO

 

Dans le cadre des projets de découverte du monde professionnel en pays germanophones, 24 étudiants en BTS TC et VO du lycée agricole de Rouffach ont bénéficié le 13 mars dernier d’une immersion linguistique et technique au sein du Staatsweingut situé à Ihringen dans le Kaisersthul ainsi qu’à l’Institut de recherche viti-vinicole du Weinbauinstitut à Fribourg en Brisgau.

Les apports théoriques : Grâce à cette visite, les étudiants ont découvert des pratiques agro-écologiques innovantes comme la taille minimale, la mise en place d’un couvert végétal réduisant l’usage d’intrants, la réduction du travail du sol, la confusion sexuelle mais aussi l’intérêt des cépages résistants aux maladies cryptogamiques. Ils ont également manipulé un nouvel outil permettant la prévision des épisodes de pression de maladie avec la plateforme viti-météo qu’ils pourront consulter lors de leur futur stage. L’institut WBI leur a présenté différentes expérimentations scientifiques actuellement conduites pour limiter les dégâts des épisodes de gel à l’aide de filets de protection et de capteurs mesurant la température autour du pied de vigne. Le WBI utilise également des drones et a présenté aux étudiants son usage pour la lutte contre les hannetons.

Le travail des étudiants :A travers la dégustation de cépages issus d’hybridations, les étudiants ont réalisé des commentaires de dégustation en langue allemande et ainsi enrichi leur vocabulaire. Ils ont ainsi alimenté l’espace numérique de travail de leur établissement en réalisant un lexique technique en allemand à partir du vocabulaire acquis lors des présentations du WBI. Ils restitueront leur sortie à travers un article de presse rédigé en allemand et ont dores et déjà illustré le blog de l’école avec une animation filmée à partir des photos prises lors de la sortie.

La découverte de contraintes climatiques mais aussi d’un contexte législatif particulier (possibilité d’irriguer les vignes, alors qu’en France cela est interdit, appellations plus flexible, possibilité d’utiliser des cépages issus d’hybridation) ainsi que la découverte des cépages résistants aux maladies cryptogamiques permet aux étudiants d’être en prise avec l’actualité scientifique de la viticulture. l’adaptation au réchauffement climatique et l’utilisation de nouveaux outils 4.O sont autant de challenges auxquels nos jeunes étudiants vont être confrontés dans leur future vie professionnelle. La connaissance de pratiques agroécologiques innovantes pourra guider leur choix futurs.

« Cette action est menée avec le soutien financier de la Région Grand Est, du Conseil départemental du Bas-Rhin, du Conseil départemental du Haut-Rhin et de l’État ».